Différents investissements dans le domaine des high-tech

Les technologies de pointe, cet ensemble de produit dont le but primordial est de faciliter nos habitudes au quotidien attirent beaucoup d’investisseurs partout dans le monde. Découvrons dans les lignes à suivre deux cas actuels.

Square prend contrôle de la plateforme de musique en streaming Tidal

Jack Dorsey, puisqu’il s’agit de lui , actuel patron de Twitter va débourser 297 millions de dollars en actions et numéraires et avoir une prise de participation majoritaire chez Tidal ( appartenant au rappeur Jay-Z). L’accord stipule qu’il aura une part très importante voire largement majoritaire. Les deux parties comptes finaliser leur transaction vers le deuxième trimestre 2021. Jay-Z avait acquis Tidal en 2015 mais face à des géants de la musique en ligne comme Apple Music et Spotify, il lui reste encore beaucoup à prouver. Même s’il dispose en son sein de plus de 70 millions de titres et de 250.000 vidéos, ce n’est pas suffisant pour espérer concurrencer ces cadors.
Cependant, Tidal assure de distinguer de ses rivaux par des services qui lui son propre. En effet, il offre une expérience audio sans perte ainsi qu’une qualité sonore en haute fidélité. De même, la plate forme est accessible dans près de 50 pauser offre un abonnement par mois à 9,99 dollars. Notons qu’en 2016, elle comptait 3 millions d’abonnés.

Le spécialiste des petites annonces '’ Wallapop'' réalise une levée de fonds énorme

Wallapop est une plateforme barcelonaise spécialisée dans les annonces entre particuliers. Le jeudi 25 février 2021, elle a bouclé près de 191 millions de dollars comme capitale d’investissement. Plusieurs partenaires de Wallapop comme Accel, Insight Partner, 14W, GP Bullhound ont activement participé à cette levée de fonds. Pesant ainsi 690 millions d’euros, cette dernière lui permettra de poursuivre son développement en matière d’infrastructures et par la même occasion se lancer dans d’autres pays comme l’Italie. La société compte aujourd’hui 15 millions d’utilisateurs et se place 4ème des applications de shopping dans le pays. Elle a profité tout comme son rival '’boncoin’’ d’un contexte favorable qui a vu avec la crise causé par le Covid-19 d’une hausse des transactions en ligne.

A lire :   Les opportunités de l’internet